Kim Lee, Ethelyn Soo, Rose Quan and Shirley Hune participent à un défilé de mode de la Chinese Canadian Association au centre communautaire italien. Vers les années 1960. Multicultural History Society of Ontario, collection Marg Ko, G-2-11a.
Conclusion : « un sens aigu des responsabilités familiales et sociales »

Entre 1923 et 1967, les Canadiennes chinoises ont cherché à maintenir un équilibre entre les influences canadienne et chinoise. Leurs histoires ont en commun un désir de contribuer à leurs communautés et leurs familles de façon positive. Comme tant d’autres, les femmes canadiennes chinoises, présentées ici, ont marqué de manière déterminante leur environnement durant cette période et au-delà. Elles ont établi les fondements qui ont permis aux générations suivantes de construire des familles et des collectivités solides.

Réflexions de Germaine Wong sur les expériences des femmes chinoises canadiennes de la génération précédente. click for summary
previous